24.09.2018

Les 3 tendances de transport international impactant les chargeurs au premier semestre 2018

Les 3 tendances de transport international impactant les chargeurs au premier semestre 2018

Les trois premiers mois de 2018 ont été quelque peu prévisibles sur le front du transport international.

Les prix du fret maritime ont été sensiblement les mêmes que l’année dernière, alors que les capacités restent relativement accessibles, contrairement à ce qui se passe au niveau national avec la disponibilité des camions routiers.

Nous semblons être au milieu d'une normalisation du marché international de transport, cependant, nous voyons aussi apparaitre 3 grandes tendances qui auront un impact sur les chargeurs pour le reste de 2018.

1. La demande de commerce électronique crée plus de pression sur la capacité de fret aérien

Les capacités de fret aérien se sont constamment resserrées au début de l'année 2018 après une forte hausse en 2017.

Comme les consommateurs d'e-Commerce continuent à exiger une disponibilité des produits plus courte et moins coûteuse, ainsi que des lancements de nouveaux produits et des mises à jour plus rapides, les importateurs cherchent à réduire les coûts de stockage par tous les moyens possibles.

Le volume des chargeurs de fret aérien a eu une évolution régulière, mais les tendances à l’égard de l’expédition de 2018 semblent défavorables aux chargeurs qui recherchent des capacités facilement disponibles comme par le passé.

Que peuvent faire les chargeurs ? ... Protéger de manière proactive l'espace avec les transporteurs et les transitaires devient de plus en plus une pratique exemplaire pour les chargeurs de taille moyenne et même les plus petits.

Comme dans le cas du fret maritime, la communication trimestrielle des besoins en capacité de fret aérien aux fournisseurs de services, puis la mise à jour mensuelle ou même hebdomadaire contribueront à atténuer les problèmes de capacité de fret à venir.

2. Les taux de fret 2018 seront plus volatils qu'en 2017

2018 promet une forte volatilité des taux des transporteurs maritimes, la croissance de la capacité dépassant la croissance de la demande.

Si nous examinons les voies du Trans-Pacific Eastbound, les prévisions actuelles indiquent une croissance de 8 à 9%, principalement due à l’afflux de navires modernes de plus grande taille. D’autre part, le volume de fret ne cesse de croître, mais « seulement » de 5-6%.

Cela signifie généralement que les transporteurs tenteront de créer un manque de capacités artificielles tout au long de l’année pour faire monter les prix. Bientôt, nous pouvons nous attendre à ce que les transporteurs commencent à déployer leurs efforts sur une base mensuelle ou même bihebdomadaire par le biais du GRI, du PSS et en conservant de l’espace pour les navires. Bien que ce scénario ne crée généralement que des hausses de prix temporaires, alors que la demande « réelle » structurellement plus faible entraînera une baisse des taux, la volatilité des taux sera ressentie par les chargeurs.

Que peuvent faire les chargeurs ? ... Nous n’insistons jamais assez sur la nécessité des chargeurs de créer de la flexibilité dans leurs opérations de transport, il y a deux façons courantes de le faire :

  • Flexibilité grâce aux engagements en matière de fret : compenser le volume de fret contractuel annuel avec un volume de fret sain réservé au marché au comptant. Un mélange de volumes de prix fixes et variables aidera à atténuer certains risques, mais permettra également aux chargeurs de profiter des pics et des creux de prix qui se produiront au cours de l’année.
  • Flexibilité via un réseau de transport : les importateurs de petite et moyenne taille doivent travailler en étroite collaboration avec leurs transitaires, et les importateurs de plus grande taille doivent envisager de faire appel à des chargeurs comme options de livraison alternatives. Le maintien des options dans la supply chain est crucial lorsque la capacité devient serrée, en particulier en haute saison, et contribue à assurer la transparence des fluctuations des taux du marché.

3. La visibilité des transports est meilleure, cependant, la prévisibilité reste insaisissable

La visibilité sur le lieu de chargement continue de s'améliorer dans la supply chain. Les chargeurs et les fournisseurs de services ont une bonne visibilité depuis l’origine jusqu’à la destination, tandis que les améliorations apportées aux ports maritimes et aux parcs à conteneurs ont permis d’atténuer certains problèmes de congestion qui les ont frappés dans le passé. Et bien sûr, les progrès rapides de la technologie de suivi et des outils d'analyse continuent de fournir de plus en plus d'informations sur les transports.

Cependant, une fois que les livraisons arrivent, le manque de prévisibilité du prochain statut continue de poser problème.

Plusieurs facteurs entrent en jeu, notamment une pénurie importante de capacité des camions routiers et un déséquilibre de la disponibilité des châssis, les chargeurs continuant à réclamer plus de temps libre pour amortir les délais de livraison.

L'impact des dispositifs de consignation électronique (ELD) a également eu un impact sur la capacité, poussant certains conducteurs des rampes vers les charges routières. En raison de la priorité accordée à la réduction des stocks en transit et au resserrement des délais de livraison, le manque de prévisibilité des transports est devenu une priorité pour les responsables de la logistique.

Que peuvent faire les chargeurs ? ... pour atténuer les lacunes en termes de visibilité et de prévisibilité, favorisez un partenariat stratégique avec votre fournisseur de logistique. En impliquant les fournisseurs non seulement dans les activités d’exécution des cargaisons, mais aussi dans la planification, un chargeur créera des niveaux plus élevés de prévisibilité au sein de sa supply chain et réduira en fin de compte les risques et les coûts de contrôle.

En ce qui concerne les prestataires de services de transport internationaux, le service ne se limite pas au transport de marchandises du point A au point B. Souvent, l'aspect « service » d'un prestataire de services se perd dans la concurrence des prix et la gestion transactionnelle des envois quotidiens.

 

Source : Supply Chain 247

Lire aussi :

Les derniers indices de fret annoncent un ralentissement alarmant du commerce mondial

Les compagnies maritimes doivent optimaliser leurs « network »

Top 10 des transitaires maritimes mondiaux

Dernières nouvelles

16.09

Lineas double la fréquence de ses ‘trains Oosterweel’

Lineas va doubler la capacité de ses trains depuis et vers le port d’Anvers. L’objectif est de diminuer (légèrement) le trafic routier et les embouteillages causés par les travaux de la liaison Oosterweel.

Lire plus

09.09

Hanne ou la vie d'un Warehouse Supervisor

Qu'est-ce que la logistique ? Selon Hanne, après que de nombreux cours n'avaient toujours pas réussi à fournir une réponse simple, l'observation d'un camarade de classe fut une révélation.

Lire plus

27.08

Malgré la guerre économique, Maersk enregistre de meilleurs chiffres

La guerre économique entre la Chine et les Etats-Unis bat son plein : ce qui n’empêche pas Maersk de voir ses chiffres, pour la plupart, augmenter en ce second trimestre.

Lire plus

Toutes les nouvelles

Cherchez votre job
par région

Chercher

Cherchez votre job
par catégorie

Chercher

Faites-vous repérer par les Entreprises

Créer votre CV