Pessimisme sur l’évolution du secteur maritime en 2017 (3 raisons)

Industrie & Logistique / Transport & Logistique

Pessimisme sur l’évolution du secteur maritime en 2017 (3 raisons)

La volonté du secteur maritime (conteneurisé) de gonfler ses taux de fret pour sortir de la crise amorcée en 2008 est-elle possible. Depuis bientôt 10 ans, les compagnies maritimes tentent de retrouver des taux de fret convenables, depuis 10 ans, chaque tentative échoue.

2017 sera-t-elle l’année charnière où le transport maritime va renouer avec la rentabilité ? Nous l’espérons, mais nous craignons fort que non…

Pour 3 raisons ;

  1. Il y a toujours plus de « megavessels » qui sortent des chantiers navals… Cet excès d’offre ne va pas de pair avec un tarif ambitieux.
  2. La nouvelle administration Américaine et le Brexit démontre une malheureuse tendance généralisée au protectionnisme et au repli sur soi ; ce qui représente un gros frein au commerce mondial, et donc au transport maritime.
  3. La faillite de Hanjin a démontré que le « too big to fail » et les jeux des alliances ne sécurisent pas le business. Quelques soient les chiffres présentés, le secteur est donc fragile et ne pourra pas supporter une deuxième décennie de crise.

Comme mentionné par AlixPartners, il n’y aura que quelques places au soleil dans les années à venir. Celle-ci seront occupées par les compagnies ayant profité de ces dernières années de fluctuation pour réaliser des acquisitions. Si ces dernières parviennent à intégrer ces acquisitions en coupant drastiquement dans leurs couts et en rationnalisant la flotte globale elles pourront renouer avec des résultats positifs.

Votre emploi dans le maritime est sur TL Hub

Dernières nouvelles